Niveau -2

Le service de radiothérapie

Corrélation doses simulées / doses délivrées

La dosimétrie in vivo, réalisée en routine en France dans de rares centres de radiothérapie, est l’ultime barrière permettant de déceler des anomalies graves pouvant conduire à des surdosages ou à des sous-dosages importants.

Cette technique consiste à mesurer directement sur le patient la dose qui lui est réellement délivrée. Ce dernier niveau de défense en profondeur intervient après tous les contrôles de qualité réglementaires (décision AFSSAPS du 27 juillet 2007 ; des organisations internationales et nationales telles que l’AIEA, la CIPR, l’ESTRO, l’AAPM, l’EFOMP et la SFPM recommandent la mise en œuvre de cette dosimétrie).

Les médecins et les physiciens du centre ont choisi une dosimétrie in vivo par mesure en temps réel de la dose. Cette technique est mise en œuvre avec des détecteurs semi-conducteurs, ou diodes, placés sur la peau des patients et dont la mesure, affichée au niveau du pupitre de commande de l’accélérateur, est comparée à la dose prescrite par le radiothérapeute.

Malgré aucune obligation légale, les physiciens du Centre de Cancérologie les Dentellières ont mis en œuvre les mesures in vivo de façon systématique (depuis 2009), dans le cas des traitements conformationnels standards. Les mesures sont réalisées lors d’une des premières séances de traitement pour tous les faisceaux d’irradiation. Elles sont effectuées par les manipulateurs. Les dossiers reviennent en physique après chaque mesure et sont validés par un des physiciens. Après la moindre modification dans le traitement, des mesures sont de nouveau effectuées.

Le physicien Médical participe également :

1. Au choix des matériels

2. Au développement, à la réalisation et à l’optimisation des protocoles d’examen et de traitement

3. A la mise en œuvre des techniques particulières et innovantes d’exploitation ou de traitement

4. Au recueil des données et à leur exploitation dans les protocoles de recherche clinique

5. A la formation du personnel  paramédical dans le domaine d’expertise

Retour