Description

Technique : IRM veut dire Imagerie par Résonance Magnétique .Elle utilise un champ magnétique et des ondes de radiofréquences et non pas des rayons X, il n’y a donc pas d’irradiation. Son principe consiste à réaliser des images du corps humain grâce aux nombreux atomes d’hydrogène qu’il contient. Placés dans un puissant champ magnétique, les atomes d’hydrogène s’orientent dans la même direction puis sont alors excités par des ondes radio durant une très courte période .
A l’arrêt de cette stimulation, les atomes restituent l’énergie accumulée en produisant un signal qui est enregistré, traité et restitué sous forme d’images par un système informatique. Les images obtenues sont reconstituées en 3 dimensions au moyen d’outils informatiques.

INDICATIONS

L’ IRM permet d’explorer de nombreuses pathologies, en complément ou substitut d’autres techniques d’imagerie :

  • Osteo-articulaires : bilan de lésions traumatiques, inflammatoires, dégénératives … osseuses, articulaires, tendineuses, ligamentaires et musculaires
  • Neurologiques : recherche de lésions inflammatoire, vasculaires, tumorales du cerveau.
  • Rachidiennes : hernies discales, pathologies inflammatoire ou tumorale de la colonne vertébrale.
  • Bilans vasculaires artériels et veineux par un moyen non invasif.
  • Pathologies abdominales (hépatiques, rénales , pancréatiques …) et pelviennes ( organes génito-urinaires féminins et masculins)
  • Lésions mammaires en complément du bilan mammographique.

CONTRE- INDICATIONS

Il existe des contre-indications formelles à l’IRM :

  • Le port d’un pacemaker ou pile cardiaque
  • Le port de certaines valves cardiaques, clips neurochirurgicaux et vasculaires
  • Les implants cochléaires
  • Les corps étrangers métalliques intra oculaires (en cas de doute, une radiographie du crane sera réalisée avant l’examen)
  • Les neurostimulateurs

D’autres contre-indications sont relatives

  • Certains appareillage, prothèses, sutures avec fils métalliques ou agrafes
  • Grossesse.
  • Injection de produit de contraste chez les femmes qui allaitent

PRÉPARATION – DÉROULEMENT DE L’EXAMEN

Il n’est pas nécessaire d’être à jeun (sauf examen particulier) ni d’arrêter vos médicaments. Après constitution du dossier administratif, vous serez installé dans une salle de préparation. On vous indiquera les vêtements que vous devez enlever ; vous ne pourrez pas garder les vêtements comportant du métal (boutons, fermeture éclair) ni montre, bijoux, piercing, carte magnétique. En cas d’injection de produit de contraste, une voie veineuse sera mise en place.

Vous serez installés ensuite sur la table d’examen le plus confortablement possible pour une durée de 15 à 30 minutes. Pendant l’examen, l’équipe médicale vous surveille et une sonnette est placée à portée de votre main pour nous appeler en cas de besoin. L’examen est totalement indolore, vous entendrez un bruit normal et répétitif.

Vous devez rester parfaitement immobile pendant tout l’examen afin de garantir la netteté des images et votre coopération est essentielle. N’hésitez pas à nous faire part de votre appréhension afin que nous adaptions votre prise en charge.

REMISE DES RÉSULTATS

Le médecin analyse et interprète les images. Il établit un compte rendu écrit qui vous est remis, en même temps que les clichés et un CD Rom le jour même ou quelques jours plus tard, le délai sera précisé par la secrétaire.

PRENDRE RENDEZ-VOUS

Pour prendre rendez vous, téléphonez au 03 27 14 75 00

Nous vous donnerons rendez-vous dans les meilleurs délais selon le type d’IRM à réaliser et les disponibilités soit à l’IRM de la clinique du Parc, soit à l’IRM de l’hôpital de Valenciennes ou de l’hôpital de Denain.

VOS QUESTIONS

Que faut-il apporter le jour de l’examen ?

  • L’ordonnance de votre médecin,
  • La liste écrite des médicaments que vous prenez
  • Les produits de contraste qui vous ont été éventuellement prescrits lors de la prise de votre rendez-vous. Vous devez vous les procurer à la pharmacie et les apporter le jour de l’examen.
  • Les résultats de votre prise de sang si elle vous a été prescrite lors de la prise de votre rendez-vous ou par votre médecin traitant.
  • Les examens radiologiques et/ou CD Rom précédents
    en votre possession ainsi que vos comptes rendus d’opération ou d’hospitalisation.
  • Votre carte VITALE et son attestation, vos justificatifs
    de mutuelle, la copie de la déclaration de votre médecin traitant.

Va-t-on me prendre à l’heure ?


Afin d’assurer le bon déroulement de votre examen, votre heure de convocation prévoit le temps nécessaire à la constitution
de votre dossier administratif. Votre ordre de passage dépend de la nature de votre examen et de la disponibilité des machines. Ne soyez pas choqué si un patient arrivé après vous est pris en charge plus rapidement par le personnel médical.
Si vous vous inquiétez des délais d’attente, n’hésitez pas à vous adresser à une secrétaire qui vous renseignera.

Que faire si je suis enceinte ?

Il est parfois nécessaire de réaliser un examen pendant la grossesse. Cet examen ne comporte aucun risque pour le bébé
en fin de grossesse. Par contre, il faut éviter de pratiquer cet examen avant la fin de la 12ème semaine d’aménorrhée. Dans tous les cas, il faut signaler, avant l’examen, un éventuel retard des règles ou une grossesse en cours.
La « meilleure » période pour passer un examen est pendant les règles et dans la semaine qui les suit.

Faut-il injecter un produit ?

L’examen nécessite parfois l’utilisation d’un produit de contraste pour améliorer la qualité des images et optimiser le diagnostic. Le produit de contraste est administré sous la forme d’une injection intraveineuse .
L’utilisation d’un produit de contraste dépend de l’indication et c’est le radiologue qui prend la décision.

Est-ce douloureux ?

Cet examen est totalement indolore. Si une injection intraveineuse est prévue, cela ne fait pas plus mal qu’une prise de sang.

Retour