Actualités

Arthro IRM

De quoi s’agit-il ?

L’examen consiste à opacifier une cavité articulaire par injection de produit de contraste afin d’étudier cette articulation et son environnement tendinoligamentaire.

Préparation à l’examen

  • En cas d’antécédents allergiques (asthme, eczéma, rhinite, œdème, réactions à certains médicaments, aliments, produit iodé), il est impératif de le signaler au moment de la prise de rendez-vous afin que nous vous remettions une ordonnance pour prémédication durant les trois jours précédents l’examen.
  • Si vous êtes diabétique, traité par un des antidiabétiques oraux de la classe des Biguanides (Par exemple : Stagid, Glucinan, Glucophage, Metformine), ce médicament devra être arrêté le pour de l’examen et repris quarante huit heures plus tard (après s’être assuré de la normalité de la fonction rénale).

Déroulement de l’examen

Une radiographie simple de l’articulation concernée est tout d’abord réalisée.
Après désinfection locale, une aiguille est introduite dans l’articulation sous contrôle radiologique permettant ensuite l’injection du produit de contraste dans la cavité articulaire.
Des radiographies standards sont effectuées puis une IRM est réalisé afin d’étudier la cavité articulaire ainsi que les tendons, ligaments et structures péri articulaires.

IncidentsLiés à l’injection du produit : Rarement, une injection du produit en dehors de l’articulation peut provoquer une douleur localisée de courte durée.

Liés au produit de contraste :

  • Rarement, les quelques réactions minimes à type de nausées, vomissements, urticaire localisé ne nécessitant en règle générale pas de traitement.
  • Exceptionnellement, il peut survenir des réactions plus sérieuses de type : malaise, hypotension nécessitant une surveillance voire un traitement.
  • Dans des cas rarissimes, il peut survenir des réactions graves telles : un état de choc, un trouble du rythme, un bronchospasme ou un arrêt cardiaque nécessitant une prise en charge en unité de soins intensifs.

Apportez le jour de l’examen

  • La demande de votre médecin
  • Votre dossier radiologique
  • La liste écrite des médicaments que vous prenez
  • Le produit de contraste iodé qui vous a été prescrit pour la réalisation de l’examen.
Retour