Actualités

L’examen coloscanner

De quoi s’agit-il ?

Le coloscanner consiste à réaliser un examen scanographique de l’abdomen et du pelvis après remplissage du colon avec insufflation d’air au niveau de l’anus. Il nécessite une
préparation colique.
L’utilisation d’un scanner performant permet de réaliser des images dans différents plans.
L’injection de produit de contraste iodé permet l’analyse de la paroi du colon.

Préparation à l’examen

En cas d’antécédents allergiques (asthme, eczéma, rhinite, œdème, réactions à certains médicaments, aliments, produit iodé), il est impératif de le signaler au moment de la prise de rendez-vous afin que nous vous remettions une ordonnance pour prémédication durant les trois jours précédents l’examen.

Si vous êtes diabétiques, traités par un des antidiabétiques oraux de la classe des Biguanides (Par exemple : Stagid, Glucinan, Glucophage, Metformine), ce médicament devra être arrêté le jour de l’examen et repris quarante huit heures plus tard (après s’être assuré de la normalité de la fonction rénale).

Un bilan sanguin rénal vous sera demandé si vous avez plus de soixante-cinq ans. Il est également indispensable si vous avez des antécédents d’insuffisance rénale.

Le jour de l’examen, vous devez vous présenter strictement à jeun depuis au minimum
trois heures avant. Les médicaments indispensables sont autorisés.

Déroulement de l’examen

Prévoir environ 45 min pour l’ensemble de la prise en charge.

Avant l’examen : Une préparation rigoureuse est indispensable pour bien visualiser le côlon. Elle consiste en un régime sans résidu et la prise de substances laxatives (avec ou sans produit marquant les résidus fécaux).

Pendant l’examen :
1ère Etape : Vous serez tout d’abord accueilli dans une salle ou vous pourrez vous déshabiller et mettre une blouse qui vous sera fournie. Si vous avez des questions, les manipulateurs seront là pour vous renseigner.
Ensuite, on vous posera une voix veineuse qui permettra d’injecter un produit de contraste au cours de l’examen, ainsi qu’un antispasmodique pour votre confort.

2ème Etape : Vous serez installé sur la table de scanner sur le côté afin d’insérer la sonde, appelée canule, dans l’anus. Celle-ci permettra de remplie le côlon d’air ou d’eau selon la méthode utilisée.
Une fois la canule en place, l’air ou l’eau à l’intérieur du côlon, vous serez positionné sur le ventre ou le dos afin de réaliser un premier scanner.
Ensuite, on vous injectera le produit de contraste dans la veine pour réaliser un second
scanner. Ce produit procure une sensation de chaleur dans tout le corps qui disparaît très vite. La canule est ensuite retirée, des toilettes sont à votre disposition dans la cabine et vous pourrez remettre vos vêtements.

Incidents

Toute intervention sur le corps humain comporte un risque de complication.
Liés à la perfusion : Très rarement, il se produit une extravasation de produit iodé lié à la fragilisation de la veine entrainant une douleur et un gonflement localisés qui seront traités par aspirer du produit extravasé puis surélevèrent du membre avec application d’une poche de glace sur la zone. Exceptionnellement, peut survenir une nécrose cutanée, en cas de doute un suivi médical pourra être mis en place.

Liés au produit de contraste iodé :   

  • Rarement, les quelques réactions minimes à type de nausées, vomissements, urticaire localisé ne nécessitant en règle générale pas de traitement.
  • Exceptionnellement, il peut survenir des réactions plus sérieuses de type : malaise, hypotension, … nécessitant une surveillance voire un traitement.
  • Dans des cas rarissimes, il peut survenir des réactions graves telles : un état de choc, un trouble du rythme, un bronchospasme ou un arrêt cardiaque nécessitant une prise en charge en unité de soins intensifs.

Résultats

Ils ne sont pas disponibles immédiatement, le médecin viendra vous voir avant votre départ. L’interprétation est plus longue car le traitement informatique des images dure environ 30 min. Ce délai est nécessaire à la fiabilité des résultats.

Contre indication

  • Grossesse
  • Insuffisance rénale
  • Allergie à l’iode
  • Myélome, cirrhose décompensée, déshydratation, diabète sous biguanides, prise de médicaments, néphrotoxiques.

Apportez le jour de l’examen

  • La demande de votre médecin
  • La prise de sang avec le bilan rénal demandé (si vous avez plus de soixante-cinq ans ou une insuffisance rénale)
  • Votre dossier radiologique
  • Le produit de contraste pour l’examen.

 

Retour