Actualités

L’examen de biopsie sous scanner ou sous échographie

De quoi s’agit-il ?

Il s’agit du prélèvement d’un fragment tissulaire ou de cellules, réalisé avec une aiguille pour l’analyse histologique au microscope.
Si le résultat est suffisant, ce geste peut permettre d’une part d’éviter des biopsies chirurgicales sous anesthésie générale et d’autre part de mieux planifier une éventuelle intervention chirurgicale jugée nécessaire.
Nous utiliserons pour nous guider et pour rendre le geste plus sûr le scanner ou l’échographe. Cette technique permet de bien repérer les organes, de choisir le bon point d’entrée de l’aiguille et de suivre son trajet.
Il faut savoir que si cette technique utilise des rayons X, aucun risque n’a pu être démontré chez les patients, compte tenu des faibles doses utilisées et des précautions prises pour limiter au strict minimum la zone examinée. Toutefois, pour les femmes enceintes, des précautions doivent être prises systématiquement : c’est pourquoi il est important de signaler si vous pouvez être dans ce cas.

Déroulement de l’examen

Vous ne devez pas être à jeun.
Une désinfection de la peau est réalisée, ainsi qu’une anesthésie locale. La progression de l’aiguille est guidée par imagerie en position allongée, et nécessite alors une parfaite immobilité de votre part pour garantir la précision millimétrique du ou des prélèvements.
Vous ne sentirez rien et entendrez simplement un déclic dû au déplacement de l’aiguille dans le boîtier.

Incidents

Toute intervention sur le corps humain, même conduite dans des conditions de compétence et de sécurité maximales, comporte un risque de complication.
Afin de déceler et de prévenir le moindre malaise passager, une personne sera toujours présente et à votre écoute, pour vous surveiller et vous expliquer la progression de l’examen.
Pour éviter ou limiter le risque d’hématome, il sera exercé une compression de la région ponctionnée.
Le risque d’atteindre une région profonde est très faible grâce au suivi permanent de la progression de l’aiguille sous contrôle de l’image.
Les complications infectieuses sont tout à fait exceptionnelles grâce aux conditions d’asepsie observées. Le geste comporte un risque de saignement plus important chez les personnes qui sont sous anticoagulants ou qui prennent de l’aspirine.

Résultats

Un premier commentaire pourra vous être donné juste après l’examen. Il ne s’agira là que d’une première approche, car les prélèvements doivent être analysés par l’anatomo-pathologiste, et le résultat définitif sera disponible une semaine après l’examen.

Apportez le jour de l’examen

  • La demande de votre médecin
  • Les résultats des analyses de sang qui auraient pu vous être demandés
  • Votre dossier radiologique
  • La liste écrite des médicaments que vous prenez
  • Le produit pour l’infiltration.

 

Retour