Actualités

Urographie intraveineuse (UIV)

De quoi s’agit-il ?

Cet examen a pour but de déceler d’éventuelles anomalies de fonctionnement, de taille ou de forme de reins. Il permet également d’étudier les voies excrétrices, la vessie et l’urètre. Il est indiqué dans le bilan d’hématurie.

Préparation à l’examen

Durant les trois jours précédant l’examen :
Une bonne préparation visant à vider l’intestin est indispensable afin d’éviter l’interposition des matières fécales sur les clichés.

  • Éviter la prise de médicaments ou de produit qui opacifie le tube digestif (Phosphalugel, Ultar, Maalox), baryte, produit de contraste iodé.
  • Vous devrez vous mettre sous régime sans résidu en évitant les graisses, les viandes grasses, les abats, la charcuterie, le gibier, les mets fermentés, le pain frais, les pâtes, les féculents, les pâtisseries, les légumes secs, les fruits, le lait.
  • Nous vous conseillons le poisson maigre, le jambon, les viandes grillées, les fromages cuits, le pain grillé, les jus de fruit, l’eau plate.
  • Éviter les boissons alcoolisées et gazeuses.

Le jour de l’examen : Présentez-vous à jeun, ne fumez pas, ne mâchez pas de chewing-gum. Les médicaments habituels sont autorisés.
Un bilan sanguin rénal récent comprenant le taux d’urée et de créatinine devra être apporté le jour de l’examen si vous avez plus de soixante-cinq ans.
En cas d’antécédents allergiques (asthme, eczéma, rhinite, œdème, réactions à certains médicaments, aliments, produit iodé), il est impératif de le signaler au moment de la prise de rendez-vous afin que nous vous remettions une ordonnance pour prémédication durant les trois jours précédents l’examen.

Si vous êtes diabétique, traité par un des antidiabétiques oraux de la classe des Biguanides (Par exemple : Stagid, Glucinar, Glucophage, Metformine), ce médicament devra être arrêté le jour de l’examen et repris quarante huit heures plus tard (après s’être assuré de la normalité de la fonction rénale).

Déroulement de l’examen

Après injection de produit de contraste par voie intra veineuse, des clichés de l’abdomen sont ensuite réalisés jusqu’à opacification satisfaisante des reins et des voies urinaires.

Incidents

Liés à l’injection du produit :

  • L’injection de produit iodé peut provoquer une légère sensation de chaleur passagère.
  • Rarement, il se produit une extravasation du produit en dehors de la veine.

Liés au produit de contraste :

  • Rarement, les quelques réactions minimes à type de nausées, vomissements, urticaire localisé ne nécessitant en règle générale pas de traitement.
  • Exceptionnellement, il peut survenir des réactions plus sérieuses de type : malaise, hypotension nécessitant une surveillance voire un traitement.
  • Dans des cas rarissimes, il peut survenir des réactions graves telles : un état de choc, un trouble du rythme, un bronchospasme ou un arrêt cardiaque nécessitant une prise en charge en unité de soins intensifs.

Contre indications

  • Grossesse
  • Insuffisance rénale
  • Allergie à l’iode
  • Myélome, cirrhose décompensée, déshydratation, diabète sous biguanides, prise de médicaments, néphrotoxiques

Résultats

Les résultats vous seront communiqués oralement par le radiologue puis un compte rendu écrit après analyse des radiographies vous sera rendu par la suite

Apportez le jour de l’examen

  • La demande de votre médecin
  • Le produit de contraste iodé qui vous a été prescrit pour la réalisation de l’examen.
  • Votre dossier radiologique
  • La liste écrite des médicaments que vous prenez

 

 

Retour