Infos utiles

Radioprotection

La radioprotection est l’ensemble des moyens utilisés pour se protéger contre les rayonnements ionisants.
Les rayonnements ionisants sont par exemple les rayons X (radiologie, scannographie, mammographie, radiologie dentaire, radiothérapie, radiologie interventionnelle) ou les électrons (radiothérapie) utilisés au sein de notre établissement à des fins diagnostiques dans le domaine de la radiologie standard ou à des fins curatives dans le domaine de la radiothérapie.
Les rayons X utilisés en radiologie à des fins diagnostiques sont des rayonnements ionisants de basse énergie fabriqués par des tubes à rayons X. Ils sont situés dans des salles équipées de portes plombées et de paravents plombés. Les rayons X ou électrons utilisés en radiothérapie à des fins curatives sont des rayonnements ionisants de haute énergie fabriqués par des accélérateurs de particules. Ils sont situés dans des bunkers en béton baryté avec des portes blindées.
La construction même des locaux est adaptée aux équipements mis à l’intérieur.
Les salles de radiologie sont contrôlées pour la radioprotection à 2 niveaux : par l’organisme agréé avant son ouverture et par la PCR régulièrement et notamment lors de l’étude de poste et de zonage de la salle.

Tous les équipements fournissant des rayonnements ionisants de haute énergie sont soumis à des autorisations auprès de l’Autorité de Sureté Nucléaire avec validation d’un dossier technique très complet. Sans ces autorisations l’utilisation des équipements n’est pas possible.
Tous nos équipements sont suivis par les constructeurs grâce à des contrats de maintenance englobant des maintenances préventives et correctives ainsi que des contrôles qualités.

Le cas particulier de la radiothérapie :

Les doses délivrées dans le domaine de la radiothérapie ne s’adressent qu’à des patients où la radioprotection du patient fait partie intégrale de la thérapeutique. La mise en oeuvre de la simulation virtuelle sous scannographie, l’utilisation de système de dosimétrie 3 D offrant des possibilités de calculs performants, les accélérateurs de particules modernes munis d’outils utiles pour la radioprotection du patient et la mise en place au poste de traitement grâce à des systèmes d’imagerie sont d’autant d’équipements permettant la sécurité du patient.
Les médecins utilisent des protocoles de traitements bien définis suivant des règles propres au domaine de la radiothérapie.

Cas du diagnostiC :

L’irradiation médicale à des fins diagnostiques est inévitable. Tout acte radiologique relève cependant d’une demande médicale spécifique et s’effectue sous la responsabilité d’un médecin. Cette prescription doit donc tenir compte du préjudice individuel qu’une exposition aux rayons X pourrait entraîner et doit donc présenter un avantage net suffisant pour le diagnostic. Tous les examens ne font pas appel aux rayonnements ionisants c’est le cas notamment de l’Imagerie par Résonnance Magnétique ou l’échographie (ultra-sons). Ces techniques seront donc préférées par nos médecins si le résultat diagnostic que l’on attend est suffisant ou égal avec ces équipements.
Les effets des rayons X sont variables suivant l’organe exposé, son volume, le temps et la technique d’exposition. Nos médecins et manipulateurs mettront tout en oeuvre pour que les doses délivrées restent les plus faibles possibles. Pour cela nous éviterons les examens redondants, et nous réduirons au maximum le nombre de clichés par examen.

Trois populations sont particulièrement à protéger :

  • les femmes en âge de procréer
  • les femmes enceintes
  • les enfants

N’oubliez jamais de signaler votre grossesse ou toute suspicion de grossesse (retard de règles). Par mesure de précaution et afin de limiter tout risque, il est conseillé de réaliser les examens utilisant des rayons X dans les 10 premiers jours du cycle.

Retour